Découvrir la Bolivie

Alpaca MTB Challenge

Découvrir la Bolivie

Capitale constitutionnelle: Sucre

Capitale Administrative: La Paz

Langues officielles: Espagnol, Aymara, Quechua, Guarani et 33 autres

Hymne national: Bolivianos, El Hado Propicio

Fête nationale: 6 août

Indépendance: 6 août 1825

Monnaie: Boliviano

Superficie: 1 098 581km²

Population: 11 306 000

Président: Evo Morales

La Bolivie est le cœur de l’Amérique du Sud!

Géographiquement d’abord, la Bolivie, située au centre du continent est entourée par le Brésil, le Paraguay, l’Argentine, le Chili et le Pérou. Dans ce seul pays, on retrouve presque tous les paysages et les climats que l’on peut rencontrer en Amérique du sud. Au nord-est le climat chaud est humide a favorisé le développement d’une jungle dense, l’Amazonie. A la frontière avec le Brésil, on trouve une immense zone marécageuse, le Pantanal. C’est la plus grande zone humide de la planète, elle possède une faune et une flore exceptionnelles. Au sud, le Gran Chaco est une savane faite de plaine et de forêt de bois dur. A l’ouest du pays, on retrouve une grande chaîne de montagnes, la Cordillère des Andes. Proche des sommets culminant à plus de 6000m le climat y est froid et sec, on peut y voir de nombreux glaciers. On y trouve également de hautes plaines d’altitude, l’Altiplano. Dans la partie sud de l’Altiplano le climat est extrêmement sec, le paysage est désertique (désert de Dali). Au centre de l’Altiplano, d’anciens lacs asséchés ont formé des déserts de sel, les salars. Le plus grand salar de la planète se trouve en Bolivie, c’est le célèbre salar d’Uyuni. Bien que la Bolivie n’ai pas d’accès à l’océan, elle se console avec le plus haut lac navigable de la planète, le lac Titicaca qui de par sa taille donne l’impression d’être au bord d’une mer. Pour finir, entre les montagnes de l’ouest et les plaines de l’est, on retrouve une zone de transition, les Yungas.

Culturellement ensuite, l’histoire riche de la Bolivie fait que de nombreuses ethnies différentes sont réunies dans un même pays. Avant l’invasion espagnole, de nombreuses civilisations vivaient sur le territoire bolivien. La plus importante était celle des Tiahuanaco. Au XVème siècle, les Incas font également leur entrée en Bolivie. Un siècle plus tard, en arrivant, les espagnols découvrent de grandes ressources minières et en particulier l’argent autour de la ville de Potosi. Durant trois siècles, l’Espagne et toute l’Europe vont profiter de cette richesse de la Bolivie. Le pays obtient son indépendance en 1825. S’ensuit une grande période d’instabilité politique avec plus de 80 présidents qui se succèdent, certains ne restant au pouvoir que quelques semaines. Mais en 2006, Evo Morales est le premier président d’origine Indigène à être élu. Fils d’éleveurs de lamas et d’alpagas, cet Aymara parvient à entrer petit à petit dans la vie politique de son pays jusqu’à en prendre la tête. Il est à l’heure actuelle toujours le président de la Bolivie.

La population Bolivienne est multiethnique, Aymaras, Quechuas, Guaranis, descendants d’Espagnols et de Portugais vivent en paix dans un seul et même pays. Cette diversité fait que la culture Bolivienne est très riche, typique et ancestrale. Les Boliviens sont très attachés à leur culture, tant au niveau gastronomique que religieux et festif. S’il y a une grande fête bolivienne à ne pas rater, c’est le carnaval d’Oruro avec ses 28 000 danseurs et 10 000 musiciens. Un autre jour important dans la vie du pays est le nouvel an Aymara, le 21 juin. En ce jour le plus court de l’année, de nombreuses communautés se réunissent pour prier la Pachamama (la terre mère) et Inti (le dieu Soleil).

La Bolivie ne serait pas la Bolivie sans ses marchés. Il est très agréable d’y flâner entre les différents stands de fruits et légumes très colorés. C’est aussi l’occasion d’y découvrir l’artisanat bolivien et en particulier les vêtements, tricoté à la main en laine d’alpaga, particulièrement chaud! Certaines traditions boliviennes rendent parfois les marchés étranges, c’est le cas du marché aux sorcières de La Paz, le lieu incontournable pour trouver toutes sortes de potions! Et vous pourrez également y trouver des fœtus de lamas desséchés, qui, s’ils sont placés dans une maison, y apportent la chance… Le marché est généralement un bon endroit également pour se restaurer.

Bien que peu connu, la cuisine Bolivienne a beaucoup à offrir. La cuisine locale est riche et variée, reflet de cette identité culturelle très diverse. On y retrouve de nombreuses soupes (dont la sopa de mani, à base de cacahuètes), des plats à base de pommes de terre, de céréales des Andes (dont le célèbre quinoa). La viande y est consommée en grande quantité, entre autres la viande de lama et d’alpaga. Les poissons d’eau douce sont également à l’honneur, en particulier la truite du lac Titicaca. La Bolivie regorge également de nombreuses boissons inconnues chez nous, tel que l’api (boisson chaude, sucrée et épaisse à base de maïs violet) ou le tojori qui peuvent être consommés au petit déjeuner accompagné de salteñas ou de buñuelos. Le maté de coca a lui beaucoup de succès pour lutter contre les effets de l’altitude.

Mais la meilleure solution pour découvrir la Bolivie et ses trésors est désormais de vous inscrire à l’Alpaca MTB Challenge.