La course

1er au 8 mai 2020

Alpaca MTB Challenge

L’Alpaca MTB Challenge est la première course VTT par étapes organisé en Bolivie. Elle se déroulera sur 8 étapes, dans la région de La Paz, entre le 1er et le 8 mai 2020.

La Bolivie, pays situé au cœur de l’Amérique du Sud possède une diversité incroyable. Humainement et culturellement d’abord, la Bolivie est une nation arc-en-ciel, avec 36 ethnies et 37 langues officielles parlées.

Géographiquement également, la Bolivie possède une variété de territoires incroyables, situé entre 90m et 6542m d’altitude. Chaque région a ses particularités, à l’est l’Amazonie, avec un climat chaud et très humide est recouverte d’une épaisse forêt tropicale. A l’ouest, sur l’Altiplano, haute plaine située à environ 4000m d’altitude, le climat est sec et froid. Entre les 2, on retrouve la cordillère des Andes, avec de nombreux sommets à plus de 6000m, des neiges éternelles et des glaciers et au pied de la cordillère, les Yungas, profondes vallées extrêmement humides.

Cette diversité fait que la Bolivie possède une faune et une flore incroyable,  avec des animaux emblématiques, tel que le jaguar, l’ours à lunettes, le puma, le condor, l’alpaga, mais aussi de nombreux caïmans, alligators, anacondas, singes, perroquets…

Pour en savoir plus sur la Bolivie, c’est ICI

Une course, 4 univers

Cette diversité de la Bolivie est-ce qui rend cette course unique au monde! En effet, aucune autre épreuve n’offre autant de paysages, de types de terrains et de climats aussi différents. De 1066m à 5027m d’altitude, de 0°C à 40°C et d’une des régions les plus arides à l’une des plus humides de la planète chaque étape vous donnera l’impression de découvrir un nouveau pays.

Quatre grandes régions géographiques vont être mises à l’honneur durant l’Alpaca MTB Challenge, le lac Titicaca, l’Altiplano, la Cordillère des Andes et les Yungas.

Le lac Titicaca

Le grand départ de l’Alpaca MTB challenge sera donné à Copacabana, sur les berges du Lac Titicaca. Situé sur la frontière entre le Pérou et la Bolivie, il est le plus long lac du continent (190km de long sur 80km de large). Il est également connu pour être le plus haut lac navigable du monde à une altitude de 3816m.

Le Titicaca compte 41 îles, dont les plus connues sont la Isla del Sol (île du soleil) et la Isla de la Luna (île de la lune) côté bolivien et les îles de Taquile et Amantani côté péruvien. Les îles, comme les terres autour du lac sont faites de collines, où l’on trouve de nombreux villages peuplés par les Indiens Aymaras. Ils vivent principalement de l’agriculture en cultivant à la main des champs de pommes de terre, de maïs, de quinoa… Les Aymaras sont également  des pécheurs et des éleveurs, de moutons, vaches, cochons, lamas et alpagas. Chaque famille possède quelques animaux qu’ils emmènent paître chaque jour dans les collines et ramènent dans les villages avant la tombée de la nuit.

On trouve également sur le lac, les îles flottantes des Uros. Au XIIIème siècle, afin d’échapper aux Incas, les Uros ont construit des îles en totora (proche du roseau) pour se réfugier au centre du lac et y ont développé un mode de vie. La totora sert également à construire des bateaux. Désormais, les îles des Uros sont habitées par les Aymaras.

Il y a de nombreuses légendes autour de ce lac. C’est ici que le premier dieu, Viracocha aurait surgi des eaux pour créer le monde et toutes les civilisations des Andes. Une autre légende dit qu’à une lointaine époque, les hommes vivaient heureux dans une vallée fertile, où tout était autorisé, sauf monter sur la montagne. Le diable s’ennuyant dans ce monde parfait réussi à convaincre les hommes de monter dans la montagne, mais ils furent surpris par le dieu des montagnes, Apus. Il fît alors sortir des pumas des cavernes qui dévorèrent tous les humains. Inti, le dieu du soleil qui était vénéré dans cette vallée se mit à pleurer pendant 40 jours et 40 nuits sans s’arrêter et la vallée fut inondée par ses larmes et devint le lac Titicaca. Le seul couple de survivants qui s’était réfugié sur une barque a vu les pumas se transformer en pierres. D’où le nom de “lago de los pumas de piedra”, Titicaca en Aymara. Une troisième légende prétend que le grand trésor des Incas dort au fond du lac.

Ce lac légendaire et les collines qui l’entourent serviront de décor pour les 2 premières étapes de l’Alpaca MTB Challenge.

L'Altiplano

L’Altiplano est une immense “plaine d’altitude” qui oscille entre 3600 m et 4300 m. Il s’étend sur 4 pays, l’Argentine, le Chili, le Pérou et surtout la Bolivie. A l’ouest, il est délimité par le désert d’Atacama et de nombreux volcans, comme le Parinacota, le Pomerape, le Licancabur et le Sajama, plus haut sommet de Bolivie à 6542 m d’altitude. A l’est, ce sont les cordillère Royale et Orientale qui séparent l’Altiplano des Yungas et de l’Amazonie.

Le climat de l’Altiplano est particulièrement difficile, la nuit les températures y sont glaciales, mais dès que le soleil brille, la température monte rapidement. Les pluies y sont rares pendant une grande partie de l’année. Dans ces conditions, seule la paja brava, une herbe sèche comme les rafales glaciales ou brûlantes qui balayent ces étendues désolées parvient à pousser. Malgré tout, la faune est présente, on peut y voir des vizcachas, des flamants roses, des renards, des vigognes, des lamas, des alpagas, des condors ou encore des pumas. Les humains également ont su s’adapter à ces conditions, on y trouve de nombreux villages et même quelques grandes villes comme El Alto, Oruro ou Potosi.

Potosi est une ville qui a été construite à plus de 4000m d’altitude au pied du Cerro Rico (montagne riche), afin d’exploiter les ressources minières de cette montagne. Cette ville a fait la richesse de l’Espagne et de l’Europe aux XVIème et XVIIème siècles. Le bilan humain est lourd, avec des millions d’indiens sacrifiés pour travailler dans les mines. Aujourd’hui encore, les plus pauvres travaillent dans des conditions extrêmes et l’espérance de vie des mineurs ne dépasse pas les 45 ans…

L’Altiplano offre également des paysages grandioses, avec à l’ouest les volcans, au sud le désert de Dali et les lagunes colorées du Sud-Lipez. C’est également dans cette région que se trouve le plus grand désert de sel du monde, le célèbre salar d’Uyuni et ses étendues blanches à perte de vue.

Les participants de l’Alpaca MTB Challenge rouleront dans le nord de l’Altiplano lors de la 3ème étape, alors que l’arrivée de la 4ème étape et le départ de la 5ème étape auront lieu dans un petit village de l’Altiplano, San Juan de Chachacomani.

La Cordillière des Andes

Depuis le départ de l’Alpaca MTB Challenge, des sommets enneigés sont visibles au loin et à partir du final de la 3ème étape, la course entre dans la Cordillère des Andes. Cette chaîne de montagnes s’étend sur plus de 7.000 km, de l’Argentine au Venezuela, ce qui en fait la plus longue chaîne de montagnes du monde. Elle traverse 7 pays, le Venezuela, la Colombie, l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, Le Chili et l’Argentine. C’est également la deuxième plus haute chaîne de montagnes du monde, avec l’Aconcagua en Argentine qui culmine à 6962 m.

Au nord de La Paz, s’étend l’une des plus belles portions des Andes, la cordillera Real (cordillère Royale). C’est ici que vous allez vivre de grandes aventures en VTT. Elle compte 6 sommets à plus de 6000 m où s’accrochent de nombreux glaciers. L’un des plus remarquables est l’Illampu (6421 m). Il servira de décor au final de la 3ème étape, lors de la spectaculaire descente de Loma Loma, sur une crête face à cet imposant massif montagneux. Près de 4000 m de dénivelé sépare le sommet de l’Illampu de Sorata, ville étape qui se trouve au fond d’une profonde vallée verdoyante au pied du géant.

La fonte des glaces et des neiges a provoqué la formation de nombreuses lagunes glaciaires dans les vallées. Ces lagunes sont sources de vie, il n’est pas rare d’y trouver un petit village où vivent quelques familles, vivant principalement de l’élevage d’alpagas et de lamas. C’est le cas du village de Tuni, qui se trouve à proximité de la lagune du même nom. La laguna Tuni, à 4450 m d’altitude, se trouve au pied du Cerro Condoriri, montagne sacrée dont la forme fait penser à un condor ayant les ailes déployées. Le reflet de cette montagne dans les eaux de la lagune, offre un paysage magnifique pour l’arrivée de la 5ème étape.

Le Huayna Potosi, 6088 m est sans doute le sommet le plus connu de Bolivie, puisqu’il surplombe la capitale administrative, La Paz. Lors de la 6ème étape, le col le plus haut de l’Alpaca MTB Challenge, à 5027 m, sera franchi sur les pentes de ce sommet emblématique de Bolivie. A cette altitude, la végétation a totalement disparu, le paysage est lunaire.

Les Yungas

Le final de la 7ème étape et la 8ème étape de l’Alpaca MTB Challenge se dérouleront dans les Yungas à une cinquantaine de kilomètres à l’est de la capitale, La Paz. Géographiquement, les Yungas, sont les montagnes de moyennes altitudes (entre 400 et 2500m) et les vallées situé au pied de la cordillère des Andes. Les nombreux nuages venant des terres humides et en particulier de l’Amazonie à l’est sont bloqués par les hauts sommets de la cordillère et stagnent dans les Yungas ce qui fait que l’humidité y est souvent très élevés et les pluies fréquentes. Situé entre l’équateur et le tropique du Capricorne, le climat y est relativement chaud toute l’année. Cette humidité et cette chaleur expliquent la présence d’une forêt tropicale particulièrement dense et exubérante.

Cette région ressemble à un véritable paradis terrestre. Plus on descend, plus la végétation s’épaissit, et de nombreuses cascades d’eaux semblant tombés du ciel apparaissent. Bien sûr, les humains profitent de cette générosité de la terre et s’y sont installés depuis bien longtemps! On y cultive de nombreux fruits et légumes qui seront consommés dans toute la Bolivie. Les bananes, papayes, mangues et autres fruits exotiques y poussent en abondance. Coroico, village ou se termine l’Alpaca MTB Challenge, et sa région sont connus pour les plantations de café et de coca.

De nombreuses espèces animales ont également trouvé dans les Yungas les conditions idéales pour vivre, les plus remarquables sont, le jaguar, la loutre, l’ocelot, le puma, mais aussi l’unique espèce d’ours vivant en Amérique du Sud, l’ours à lunettes. On y trouve également de nombreux caïmans, des serpents (crotale, vipère, serpent corail…) ou encore toutes sortes d’araignée… Dans les airs également la faune est riche, avec des oiseaux de toutes les couleurs. Il est possible d’y voir des perroquets (ara rouge, conure…), des ibis, des toucans…

Conclusion

Voici ce qui fait que l’Alpaca MTB Challenge n’est pas une simple course VTT par étapes, mais également une découverte, un voyage loin de ce que vous connaissez, un défi et une véritable aventure!

Connaissez-vous une autre course VTT au monde proposant autant de diversité?